Une accalmie entre deux jours de pluie

De la visite imprévue a été le prétexte à un petit vol au-dessus de Roberval aujourd’hui. Depuis le début de la semaine, les prévisions annonçaient de la pluie mur à mur jusqu’à jeudi, au moins. En scrutant attentivement les prévisions d’aviation, par contre, j’ai cru entrevoir la possibilité d’aller voler en fin de journée aujourd’hui et ça s’est révélé exact.

Donc, quoi faire avec de la visite et une période d’environ 1 heure de vol? Je crois que c’est ce que je vais appeler le « survol touristique express ». Survol de la ville de Roberval, ensuite direction Val-Jalbert pour admirer la chute et le village fantôme et retour au bercail avec un petit crochet vers Mashteuiatsh. Comme je dois penser à moi aussi là-dedans, pourquoi pas faire un ou deux posés-décollés? Alors voilà ce que je proposerai à la visite qui n’a pas le temps de faire un tour du Lac.

Distance totale: 33.4 NM
Altitude maximum: 1680 ft
Vitesse moyenne: 78.69 knots
Durée totale: 00:31:06

Ville de Roberval

Image 1 parmi 7

On peut voir la marina de Roberval au loin

Nous avons également assisté au décollage d’un hydravion sur dolly. Car au printemps, lorsque les hydravions qui ont passé leur hiver sur des skis veulent retourner à l’eau, il faut bien les faire redécoller. C’est là qu’intervient le dolly. C’est une remorque à trois roues sur laquelle on place l’avion sur flottes. L’avion est amené jusqu’à la piste et il décolle sur ses flottes, sur le dolly. Aussitôt que l’avion a quitté le dolly, un système de freinage se met en marche pour immobiliser le dolly sur la piste. Un camion va alors chercher celui-ci. Voici un petit vidéo de l’opération.