Archives de catégorie : Vol

Posés-décollés à la mi-décembre sans neige!

Aujourd’hui, après plus d’un mois sans avoir volé, je suis retourné faire quelques posés décollés. La météo ne s’annonçait pas extraordinaire, mais finalement nous avons eu droit à un très raisonnable plafond à 3 000 pieds avec des vents du 310 à 10 rafales à 18. Avec une température de 4 degC, on se serait cru au mois d’octobre. Bref, une météo parfaite pour pratiquer mes atterrissages. Un ami pilote était avec moi et a pu également apprivoiser le Cherokee.

 

Distance totale: 57.99 NM
Altitude maximum: 1627 ft
Vitesse moyenne: 78.06 knots
Total time: 00:52:56

 

Le seul point négatif de la journée a été le démarrage à l’aide d’un « Booster Pack ». Notre machine manque définitivement d’ami est s’est ennuyé plus que je ne le pensais pendant ce mois et demi. Je devrais aller la voir plus régulièrement.

 

Pratique de vol aux instruments

Aujourd’hui a commencé ma formation pour le vol de nuit. Pour obtenir cet ajout à la licence de pilote, il faut effectuer 5 heures de vol aux instruments en double commande (avec un instructeur), 5 heures de nuit en double et 5 heures en solo.

Donc, je suis retourner voler dans un Cessna 172, chose que je n’avait pas faite depuis plus 2 ans. Les réflexes sont revenus quand même rapidement. Après le décollage, j’ai mis la casquette:

IFR Hood

Ceci permettant de ne voir que ce qui se passe sur les instruments, sans pouvoir voir l’extérieur. Après avoir volé quelques moments en palier, puis m’avoir fait faire quelques virages, l’instructeur m’a offert de me guider pour faire une approche ou deux, comme si un contrôleur me donnait des vecteurs. Disons que plus on s’approche du sol, plus ça devient stressant. J’ai quand même réussi au delà de nos attentes à amener l’avion, selon ses consignes, en finale. Au dernier moment, sur la deuxième approche, il m’a enlevé la casquette et j’ai manœuvré pour poser l’appareil sur la piste.

Après avoir regardé l’heure, je me suis rendu compte que le vol avait duré 1 heure 20 minutes, alors que je croyais que nous étions décollés à peine 30 minutes plus tôt.

J’ai déjà hâte au prochain vol.

Distance totale: 111.5 NM
Altitude maximum: 5413 ft
Vitesse moyenne: 88.35 knots
Total time: 01:20:16

Circuit et survol de Ste-Hedwidge

Les 6 ou 7 derniers vols l’ont été avec des passagers. Je leur fait normalement faire des tours du lac, mais j’ai également fait un survol du lac Bouchette, ainsi que le vol vers Rivière-du-Loup. Ça veut donc dire que ça fait au moins 1 mois que je n’ai pas fait de posés-décollés et ça me manque. J’ai donc décidé d’en faire pendant une petite heure.

Je m’attendais à ce que ça brasse un peu, car la journée était chaude et humide. Surprenamment, l’air était très calme. Le seul endoit où on sentait quelques secousse était dans le coin de la côte du cran. À cette endroit, se trouvaient plusieurs goéleands qui se servaient sûrement des thermiques pour voler sans effort. J’ai porté une attention particulière à éviter de faire ma base droite au-dessus de la rivière après l’avoir fait une fois et être passé au-travers d’eux. Je ne tiens pas du tout à ramener un souvenir à plume à la maison.

Après avoir fait quelques posés-décollés, j’ai décidé d’aller voir un petit village à l’ouest, dans le hauteurs de Roberval. En fait, il s’agit d’un point d’entrée de la zone MF de Roberval. Je voulais savoir exactement à quel endroit ça se trouvait et ce qu’on voyait de cet endroit. Mon passager m’a dit: Ne cligne pas trop des yeux, tu vas le manquer. Bon, il exagérait un peu, mais disons que le village est bien caché. En arrivant de Roberval, on a le choix de suivre les routes, deux se rendent au village. Par contre, en venant de l’ouest, ça doit être quand même difficile à trouver comme point de repère. De plus, à 3000 pi au-dessus du village, l’aéroport n’est pas vraiment visible. Oui, on voit le lac St-Jean, la ville de Roberval, mais il faut avoir l’oeil averti pour trouver le hangar et l’aérogare, la piste étant caché derrière le relief. Je suis bien content d’avoir été voir ce coin, car ce n’est pas souvent que j’étire mon tour du lac par là. Ça me donne une idée par contre. Je devrais « créer » un tour du lac des villages éloignés et survoler par exemple: St-Hedwidge, La Doré, St-Thomas-Didyme, Girardville, Notre-Dame-de-Lorette, Ste-Élizabeth-de-Proulx, St-Ludger-de-Millot, La Marche, Bégin, St-Charles, St-André, St-François-de-Sales. Ça serait bien!

Enfin, je dit bien enfin, j’ai pu jouer dans le trafic à Roberval. À un moment donné, nous étions même trois dans le circuit pour atterrir. C’est rare que ça arrive et j’ai vraiment apprécié ça! Un Cessna 172 arrivant de l’ouest, un autre Cessna, d’Exact Air celui-là, vraisemblablement un élève-pilote faisant un tour du lac. Mais le plus surprenant aura été un Kitfox immatriculé aux États-Unis. Pendant les communications avec la FSS de Rouyn, j’ai pu comprendre qu’il partait de Timmins et voulait se rendre à Havre-St-Pierre, mais ne savait pas s’il ferait cette dernière partie de vol la journée même ou le lendemain. Plus tard, alors que l’on faisait le plein, nous avons appris qu’en fait, il venait du Colorado et faisait un vol vers la côte est avec 10 escales en chemin. Toute une aventure avec un avion de construction amateur. Quoi que, le kitfox est réputé pour être un excellent appareil et le moteur Rotax 912 qui l’équipait est également bien aimé des pilotes.

Distance totale: 60.12 NM
Altitude maximum: 2093 ft
Vitesse moyenne: 78.69 knots
Total time: 00:49:42

 

Marina de Roberval

Image 1 parmi 5

C'est l'une des principale marina sur le lac St-Jean