Se faire brasser les plumes

Ce matin, j’ai décidé de profiter de ma seule journée de congé cette semaine pour aller faire un tour d’avion. Les couleurs sont magnifiques et il fait beau!

En partant de chez moi, à Alma, la météo était parfaite. Seule une petite brume qui se lèvair tranquillement était digne de mention. Je remarque par contre qu’à Roberval on annonce des vents assez forts. Voici la prévision que j’ai analysé:

TAF CYRJ 061138Z 0612/0624 22012G22KT P6SM SCT030 FM061600 24012KT P6SM BKN030 FM062000 25010KT P6SM FEW030 RMK NXT FCST BY 061400Z=

En gros, ça annonce des vents du sud ouest à 12 noeuds avec des rafales à 22 (20 à 40km/h). Et c’est ce à quoi j’ai eu droit.

Normalement, les pistes d’atterrissage des aéroports sont construites selon les vents dominants. Par exemple, pour l’aéroport de Québec, la distribution des vents annuellement donne:

 
CYQB vs vents

La zone en rouge est le pourcentage des vents venant de cette direction pendant l’année. Les traits noirs sont les pistes.

Pour Dolbeau/St-Méthode, doté d’une seule piste:

CYDO vs vents

 

On voit une tendance se dessiner: les pistes sont construites dans le sens d’où vient le plus souvent le vent.

 

Par contre, à Roberval, voici ce que le même diagramme nous donne:

 

CYRJ vs vents

 

En fait, si on compare les trois aéroports, on trouve qu’à Québec, le vent est dans l’axe d’une piste  85% du temps. Ça aide d’avoir deux pistes. Je considère que plus ou moins 20 degrés de l’axe de piste, c’est dans l’axe! À Dolbeau, c’est 60% du temps. À Roberval, seulement 39% du temps. Les pilotes vous le diront, à Roberval, le vent n’est presque jamais dans l’axe de piste. Il vient toujours plus de l’ouest quand il fait beau, ou plus de l’est quand il fait tempête.

 

Voici enfin mon vol, somme toute sans histoire. Il ventait fort avec de bonnes rafales, mais ça se calmait rendu au-dessus de la piste. L’approche se faisait par contre avec un angle de crabe d’environ 20 degrés. C’est à dire que l’avion devait pointer 20 degrés à l’ouest pour contrer la dérive causée par le vent venant du 220. Impressionnant.

Distance totale: 48.46 NM
Altitude maximum: 1778 ft
Vitesse moyenne: 73.67 knots
Durée totale: 00:45:30

Une réflexion au sujet de « Se faire brasser les plumes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *